Zhou Guihua arrive en France en 2001 où elle termine un cursus d’études de littérature et civilisation chinoises à l’Université de Rennes, puis devient professeur de chinois. L’expérience de l’enseignement et l’éloignement de son pays l’amènent à reprendre et à approfondir sa pratique des arts martiaux internes – qigong et taiji – et à proposer, dans le cadre de l’Institut Confucius, des ateliers d’initiation à l’art du thé et à la cuisine traditionnelle chinoise. Sa longue pratique du qigong et du taiji, commencée en Chine dans les années 90 auprès du maître Shi Rongtao sur les bords du Lac de l’Ouest à Hangzhou, se poursuit chaque année depuis 10 ans dans les Monts Wudang, le berceau du taiji, auprès du maître Chen Shiyu, qu’elle seconde désormais tous les étés dans ce haut-lieu des arts internes chinois. En ce qui concerne la culture du thé, madame Zhou peut se prévaloir de sa formation professionnelle de maître de thé suivie et validée au Musée du thé de Hangzhou (Hangzhou Chaye Bowuguan) en 2005.